Enquête Réalisée en 2008

Enquête sur le cirque aquatique "Aquatic Shark"


Leurs lieux de vie : Aquarium dit "géant" ce qui est loin d'être le cas, ce que vous pouvez constater. A savoir qu'il y a six à sept requins par aquarium.

Ce cirque aquatique a la particularité de posséder des panneaux à l'intérieur même à la disposition des visiteurs pour se cacher derrière des méthodes pédagogiques plus que douteuses. Photos avec quelques explications ...

Les otaries : Ce panneau explique bien en effet l'importance de l'espace pour une otarie pour son bien être. Lisez bien ce panneau, vous comprendrez en suivant les autres photos à venir des otaries qu'elles sont très loin d'être "en vacances".

Les requins : ce panneau intitulé "Peau du requin" est très révélateur et insiste sur la chasse aux requins pour l'utilisation du cuir et en vante ses mérites. ANICA vous informe que les requins sont menacés d'extinction et qu'ils sont primordiales à l'écosystème marin et donc à l'oxygène que nous respirons.

Ce panneau compare les requins à "des rats de laboratoire" pour reprendre l'expression et accorde aucune importance au bien être de l'animal.

"Utilisation du requin" Toujours dans la constante de "l'animal objet" sans se soucier de son existence et de son bien être. Ce qui est encore plus grave, c'est qu'il est mis en avant que l'huile de foie de requins peut baisser le taux de cholestérol de l'homme. ANICA vous certifie que c'est faux et qu'il s'agit de tout le contraire pour ceux qui ne le savent pas encore. En effet, les produits alimentaires qui proviennent de graisses animales sont 100 % cholestérol et vous pouvez le demander à votre médecin, il pourra vous le certifier.

"Utilisation du requin": Ce panneau insiste bien sur la consommation du requin. Présenté comme des plats délicieux, l'aileron de requin est mis en valeur pour être consommé. Pourquoi? Tout simplement parce que l'aileron de requin se classe en numéro 2 derrière le traffic de drogue pour l'argent facile à se faire. Il est évident que ce cirque a plutôt intérêt à mettre en avant sa consommation car la vente d'ailerons pourrait bien plus apporter.

Voici la photo d'un requin des sables, ils sont sept dans cet aquarium dit "Géant". Quant aux camions de transport, ils sont rongés par la rouille. Un état pitoyable de délabrement.

Voici l'évolution de deux otaries, le mâle et la femelle. Dans cette image vous pouvez voir l'espace médiocre des animaux qui tournent en rond.
Voici toujours les deux otaries mais cette fois-ci en dehors de leur espace aquatique qui est l'équivalent d'une baignoire pour homme.

A présent voici la piscine ou elles ont le droit de nager deux minutes après chaque spectacle, juste le temps d'arroser le public présent.

Il s'agit de l'otarie mâle qui doit se placer sur ce pupitre et y rester tout le temps du "spectacle".

Il reste à sa place et doit amuser les personnes présentes en attrappant un ballon ou des cerceaux comme sur la photo du bas. Il est toujours à sa place, quant à la femelle, elle se placera sur un autre pupitre à l'opposé.

Une photo qui représente une nouvelle fois le quotidien de ces animaux. L'homme sur la photo n'est pas un soigneur, il fait partie des personnes qui exploitent les animaux sans scrupule pour s'enrichir uniquement.

Regardez attentivement cette photo, vous pourrez y voir l'otarie mordre les barreaux de sa cage. Il s'agit là d'un stéréotype commun des animaux malheureux et maltraités qui ne peuvent évoluer dans un espace vital et nécessaire pour leur bien être.
L'otarie passe sa tête à travers les barreaux et attend chaque "spectacle" pour pouvoir sortir de sa prison.

Vous avez la photo de loin pour que vous puissiez constater dans quelles circonstances les otaries sont obligées de vivre. La photo de plus près, vous montre la baignoire, pour respirer, elles le font chacune leur tour en tournant en rond, celle du dessus, passant la tête rapidement. Autrement, elles nagent en boucle en attendant le prochain spectacle, stoppent parfois pour mordre les barreaux et attendent toujours.
Tant qu'il y aura des personnes qui fermeront les yeux devant cette réalité et qui continueront à payer pour leur plaisir personnel et égoïste, et bien il existera des animaux malheureux.

Sur la photo , vous avez un autre angle de ces aquariums "géants", ces animaux sont transportés sur de longues routes et tant pis pour les otaries, malgré la chaleur, elles devaient travailler sur le parking d'un magasin!

ANICA condamne fermement toute exploitation animale quelle qu'elle soit et vous demande d'ouvrir les yeux et de réfléchir à deux fois avant d'ouvrir votre porte-monnaie. Quant à la consommation de l'aileron de requin, nous vous demandons de refuser catégoriquement d'en manger et même pour goûter. Vous n'en avez pas besoin et croyez-nous, vous ne vous en porterez pas plus mal.
C'est un peu le principe des touristes qui vont en Chine manger du chien ou du chat, juste pour goûter et bien sans le savoir, ces touristes participent à l'exécution atroce et extrêment douloureuse de ces animaux. Vous en doutez? Et bien regardez les vidéos, nous n'exagérons rien et ne rajoutons rien de la réalité qui parle d'elle-même. Jusqu'au bout bien entendu car il est parfois si facile de fermer les yeux en chemin et de vouloir oublier. Fermer les yeux devant cette triste réalité, c'est participer passivement! Alors si vous souhaitez faire quelque chose, réagissez! Nous comptons sur vous! Le règne animal compte sur nous tous!

Tweets
    2014 © ANICA - Association Nationale & Internationale pour la Cause Animale